L’ACCOLAD travaille de différentes façons dans le domaine de la formation. Ces formations sont ouvertes aux professionnels des secteurs culturels, aux bénévoles travaillant dans les structures de lecture publique, aux personnels pénitentiaires, aux personnels hospitaliers, aux personnes impliquées dans des actions de développement de la lecture dans le cadre associatif ou périscolaire (notamment aux animateurs professionnels du secteur socioculturel), aux enseignants dans le cadre des programmes conjoints du secteur culturel et du secteur éducatif.

La loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale a été promulguée le 6 mars 2014. Des changements importants seront à mettre en place.
Création d’un compte personnel de formation qui suivra chaque individu pendant toute sa carrière.
Les règles de gestion et d’affectation de la taxe d’apprentissage sont revues.
Les Régions deviennent le lieu de pilotage central en matière de formation professionnelle.
Création d’une contribution unique de 1% sur la masse salariale pour toutes les entreprises de plus de 10 salariés.
La réforme réoriente les fonds de la formation vers les demandeurs d’emploi, les salariés les moins qualifiés, les jeunes en alternance, les salariés des petites entreprises.

Fonction publique
Circulaire du 1er octobre 2014 relative aux priorités interministérielles fixées à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’Etat (année 2015)
Guide pratique. Réforme de la formation. Mesures à mettre en oeuvre dès le 1er Janvier 2015.
Ce qui va changer en 2015.

Ainsi que l’énonce le "Manifeste sur la bibliothèque publique" (IFLA/Unesco) rédigé sous l’égide de la section de l’IFLA "Développement professionnel continu et apprentissage sur le tas", une bonne pratique requiert :
1. une évaluation régulière des besoins de formation ;
2.  un large éventail de possibilités de formation, tant institutionnelles qu’informelles ;
3. une implication de l’administration et de l’encadrement ;
4. une information largement diffusée sur la formation continue et les ressources offertes, décrites avec précision ;
5. un dispositif de formation continue ;
6. un système d’attestation et de suivi de la participation des individus aux actions de formation et la prise en compte de la formation continue dans les procédures de recrutement et de promotion ;
7. l’affectation d’au moins 0,5 à 1 % du budget de fonctionnement à la formation continue et au développement professionnel des personnels, conformément aux recommandations du document "Les Services de la bibliothèque publique : principes directeurs de l’IFLA/Unesco" ;
8. la possibilité pour les personnels de consacrer 10 % de leur temps de travail à des ateliers, des conférences, à la formation sur leur poste de travail ou à d’autres actions de formation ainsi qu’à des activités informelles d’apprentissage ;
9. l’évaluation de l’offre et des programmes de formation continue ;
10. des bilans qui permettent d’évaluer le dispositif de formation professionnelle continue ainsi que l’efficacité et les résultats des programmes proposés aux personnels.